samedi 3 décembre 2016

Fallait pas me Chercher ! [Tome 2] de Emma M. Green

Éditions Addictives, 08 septembre 2016 - Grand Format 476 pages
Disponible en eBook

Elle est jeune, belle, riche. 
Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds...
« Alors que j'essaie vainement de lutter contre mon attirance pour Nils Eriksen, garde du corps glacial et amant brûlant, voilà qu'il se blesse en jouant les héros ! Forcée de me passer de lui, je réalise le vide immense qu'il laisse dans ma vie. Mais comment fait-il pour me pourrir l'existence même quand il n'est pas là ?! Surtout quand il n'est pas là en fait... »
« J'ai encore une fois sauvé la vie de cette foutue princesse de Valentine Cox. Et comment me remercie-t-elle ? En me remplaçant par le roi des guignols, un garde du corps bodybuildé qui ne saura probablement pas protéger ses fesses aussi bien que moi. C'est ce qui arrive quand on laisse entrer une nana pareille dans sa vie : elle vous prend la tête... mais aussi le cœur. »
... son seul problème, c'est lui : insupportable mais terriblement sexy !

Suite à une blessure au bras faite en sauvant Valentine, Nils est sur la touche. 
Il ne peut plus être son garde du corps et a été remplacé. 
Valentine le vit mal. 
Nils le vit mal. 
Valentine en veut à Nils de ne pas s'être opposé à son père lorsque ce dernier l'a évincé. 
Nils en veut à Valentine de ne pas s'être opposé à son père lorsque ce dernier l'a évincé. 

Deux caractères de cochon, mais une envie identique : être avec l'autre, se fondre dans l'autre. 
Alors, qui cédera le premier ? 


Encore une fois la magie Emma Green a opéré ! C'est le genre de lecture doudou, qui fait du bien 💞

J'ai refermé ce tome avec un sourire béat aux lèvres. 
Je suis, une nouvelle fois, tombée sous le charme de nos héros, Valentine et Nils. Leurs joutes verbales hilarantes, leur charisme et leur naturel,  m'ont conquis ! Et puis, cette tension sexuelle entre eux... mamamia 😍😜 J'adore ! 

En bref ? Fallait pas me chercher est dans la même trempe des autres séries d'Emma Green : passionné, drôle, attachant et très touchant. 


Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente

#Concours || Épilogue de C.J Roberts ||Pygmalion

 

En partenariat avec la Pygmalion nous vous proposons de gagner 
3 exemplaires de : 

 soit 3 gagnants !


Ce concours est ouvert à France, Belgique et Suisse !!

du 03 au 10 décembre 2016

À savoir...

Les livres seront envoyés par les éditions Pygmalion dans les jours qui suivent l'annonce des résultats. Les éditions Pygmalion et les Reines de la Nuit ne ne pourrons être tenues pour responsables en cas de dégradation ou perte de la poste.

 Pour participer : 

Il suffit tout simplement de remplir correctement le formulaire
ou en le remplissant ci-dessous>

Scorpi T1, Ceux qui marchent dans les ombres de Roxane Dambre

Éditions Calmann-Lévy, 05 octobre 2016 - Grand Format 376 pages
Disponible en eBook

Par un de ces orages d’été dont Paris a le secret, Charlotte, 23 ans, découvre un petit garçon blotti au pied de son immeuble, ses cheveux sombres dégoulinant, son T-shirt plaqué par la pluie.
Charlotte, qui est la gentillesse même, lui propose de s’abriter chez elle. L’enfant la suit sans un mot. D’ailleurs, il parle très peu, mais quand il parle c’est pour dire des choses ahurissantes : ses parents et son grand frère seraient des tueurs à gages aux pouvoirs mystérieux, baptisés les Scorpi. Lui-même, Élias, serait en apprentissage. Et sa phrase fétiche semble être : « Tu veux que je le tue ? »
Charlotte n’en croit pas un mot, d’abord. Mais bientôt elle découvre dans son salon une version 25 ans d’Elias, un grand brun aux yeux bleu outremer qui a l'air de débarquer d'un autre monde. Adam, le fameux frère, vient d’entrer dans sa vie, et celle-ci va tourner à la cavalcade.
Poursuivie par des inconnus, repérée par la police, rendue chèvre par ses "invités", Charlotte arrivera-t-elle à maîtriser la folie tantôt joyeuse tantôt angoissante que devient son destin depuis qu'elle a rencontré les Scorpi ?
Alors ? Prêts à suivre ceux qui marchent dans les ombres ?


Charlotte Laroche est une jeune comptable de 23 ans, nouvellement engagée dans une grande entreprise, où l'un de ses supérieurs profite de son statut pour la harceler à coups de sous-entendus douteux et blagues graveleuses. 
Alors qu'elle rentre du travail, elle croise un petit garçon qui semble perdu et effrayé. N'écoutant que son cœur, elle décide de l'héberger pour la nuit, surtout qu'un monstrueux serial-killer sévit dans les rues de la ville. 
Mais Elias Lesath, 10 ans, n'est pas un garçon comme les autres ! C'est une créature de l'ombre et Charlotte, en acceptant de le prendre sous son aile, va être propulsée dans un univers insoupçonnable. 
Elle qui n'est que bonté et gentillesse, va découvrir que ce gamin, aussi adorable soit-il, fait parti d'une organisation de tueurs à gages ! Upsilon Scorpi. Que son passe-temps favori est de tuer et que sa phrase fétiche, qu'il sort à tout bout de champ, est "Tu veux que je le tue ?". Et qu'en plus, il n'est même pas humain. 
Mais quand qu'elle comprend son erreur et dans quel merdier elle s'est accidentellement fourrée en l'aidant, il est déjà trop tard. 
Adam Lesath, le frère aîné a déjà débarqué...
Âgé de 25 ans, Adam est magnifiquement beau, mais il dégage aussi une force létale, dangereuse. Et si elle trouve le comportement d'Elias étrange, son frère, lui, détient palme !
En moins de temps qu'il ne faut pour en dire, Charlotte se retrouve fiancée, malgré elle, au plus redoutable des tueurs à gages... 

C'est un beau coup de cœur pour ce premier tome !! 
D'emblée, j'ai succombé au charme des personnages principaux. Charlotte, Elias et Adam sont extras, super choupinous !

Les dialogues entre les personnages sont complètement barrés. Les répliques, avec ce ton pince-sans-rire que j'adore, sont à se tordre de rire. Complètement loufoques et délirantes. 

Il ressort de ce livre tout plein d'amour et de tendresse. 
Et, paradoxalement, il est aussi très rythmé et intense. Les actions et rebondissements donnent une dynamique et un pep's incroyable au récit. Tout va à 100 à l'heure. Peut-être même que, des fois, cela va un poil trop vite... mais, avec un récit de cette qualité, des personnages de cet envergure, on s'en FOUT un peu, non ? 
C'est tellement attractif que l'on se laisse porter par les actions et sentiments, sans plus réfléchir. 

En bref ? Un premier tome teinté d'humour, d'actions, magnifié par une jolie romance et qui nous emporte à un rythme effréné. Forcément, j'en veux encore et encore ! J'ai adoré 💖




vendredi 2 décembre 2016

NEED de Joëlle Charbonneau

Milan éditions, 19 octobre 2016 - Grand Format 316 pages
disponible en eBook

Les adolescents du lycée de Nottawa se réunissent tous sur NEED, un nouveau réseau social qui leur promet de répondre à leurs besoins sous couvert d’un total anonymat, quels que soient ces besoins… et quelles qu’en soient les conséquences. Car, c’est bien connu, on n’a rien sans rien. Et si au départ la contrepartie semble dérisoire, il y a bientôt des morts dans la petite communauté…

Un nouveau réseau social, NEED, vient de faire son apparition dans le lycée de Nottawa.
Ce site est particulier car il est exclusivement réservé aux élèves de ce lycée et on ne peut y accéder que sur invitation.
De plus, NEED a une autre spécificité. Il permet de répondre à vos besoins. Tous vos besoins quels qu'ils soient, sous couvert de total anonymat.
Pour obtenir ce dont ils ont besoin, les élèves du lycée doivent simplement répondre à cette question :
De quoi avez-vous besoin ?
Question, somme toute, assez anodine mais qui, pourtant, ne sera pas sans conséquence...

Très vite, les élèves ont connaissance de NEED et le réseau devient viral. Certains demandent des objets High Tech, d'autres des bonnes notes, etc... Les demandes sont toutes aussi diverses et variées, qu'excentriques ou sages, mais toutes satisfaites dans un délai variable selon la demande.

Kaylee Dunham est un peu la bête noire du lycée. Voulant aider son petit frère malade, elle a fait des mauvais choix, pris de mauvaises décisions qui, au lieu de sauver son frère qui a urgemment besoin d'un rein, a fait d'elle une paria. À vouloir faire bien, elle en a trop fait et maintenant tous la rejettent ou l'évitent sauf son meilleur ami, Nate Weakley.
C'est lui qui lui fait connaître le site NEED. Peut-être l'occasion pour elle de se racheter et de trouver un rein pour son petit frère.
Elle s'inscrit donc sur le site, comme tout le reste du lycée...

Mais vite, les choses se dégradent et une élève meurt. Pour Kaylee, c'est NEED le responsable. Sauf, qu'au vu de son passé, personne ne la croit. Surtout qu'elle n'a aucune preuve pour avancer ses dires...

Dans ce roman, nous suivons plusieurs personnages. En narration interne lorsqu'il s'agit de Kaylee (le personnage principal du récit) et à la troisième personne pour les autres intervenants (qui sont assez nombreux).

J'ai immédiatement été saisie par l'intrigue de ce roman !! Dès les premières pages j'étais dedans, prise dans les filets de ce mystérieux réseau social. 
NEED est intriguant, passionnant, déroutant. J'ai englouti le livre en moins de deux heures ! Tellement curieuse et impatiente de connaître le fin mot de l'histoire. 

Retrouver la plume de Joëlle Charbonneau est un véritable plaisir. Je l'avais déjà énormément appréciée avec sa série L'élite (parue chez le même éditeur), je l'ai encore plus appréciée dans ce nouveau récit. 

En bref ? Un moment extra. Une lecture entraînante, rythmée et un suspense, prenant, qui ne faiblit pas au fil des pages. 


Un silence révélateur de Anna Manoukian

éditions Baudelaire, 16 octobre 2015, 248 pages, disponible au format papier.





Après la mort de son père, Anna, déménage à Grisal, une ville nouvelle où elle ne connaît personne. Cette lycéenne de 17 ans va pourtant faire la connaissance d’un groupe d’élèves populaires, les «Sixteen» Une rencontre qui va bouleverser sa vie. 



Anna fait la connaissance des "Sixteen", une bande de jeunes gens qui se révèlent, très rapidement différents.
Ils possèdent des dons spéciaux : l'un sait voler, l'autre peut ralentir le temps, un autre bénéficie d'une rapidité hors normes.
Et Anna découvre qu'elle possède, elle aussi, un certain nombre de dons.
Anna, que sa mère tente de tuer depuis son plus jeune âge, va devoir affronter, en plus de sa génitrice, des ennemis qui veulent tous la voir morte pour pouvoir s'accaparer ses pouvoirs.
Et entre Alex, Kevin et Thomas, son coeur ne sait plus de quel côté pencher.

J'étais impatiente de découvrir ce roman tant la cover me semblait prometteuse mais voilà, la couverture ne fait pas tout.
J'ai eu l'impression que l'auteur avait jeté sur papier toutes ses (bonnes) idées sur le papier, d'un coup, et que tout cela a formé ce roman.
Il y a des situations complètement abracadabrantes, des personnages qui viennent dont on ne sait où.
Lorsqu'Anna découvre que les Sixteen possèdent des pouvoirs comme celui de voler, elle trouve ça tout à fait normal.
Elle a des flashes sur des événements du passé déjà connu par Alex et les autres Sixteen, où est l'utilité de voir des choses que tout le monde connait déjà  ?
Sa mère a essayé plusieurs fois de la tuer au cours de son enfance (elle n'en garde d'ailleurs aucun souvenir) et on ne sait pas pourquoi. Bien sûr, il doit avoir du suspense mais c'est raconté d'une telle façon que cela n'a ni queue ni tête.
Elle rencontre un groupe musical dans un parc et dans les instants qui suivent, la voilà prise comme chanteuse.
Il y a Naya, sa cousine, qui arrive comme ça dans l'histoire et dont on ne saura pas grand chose.
Et puis, son coeur d'artichaut, elle s'amourache d'Alex puis Kevin, puis Thomas et puis, de nouveau Kevin et tout cela dans un très cours laps de temps !
Et la scène qui m'a le plus ... marquée, dirons-nous, est celle dans l'avion :
tout le monde connait l'exiguïté des toilettes  dans un avion; et bien, ils parviennent à s'y tenir à trois et à se battre. Ils sont forts !!

J'arrête là tant les invraisemblances sont nombreuses et c'est bien dommage car je trouve que l'idée de départ, des jeunes dotés de pouvoirs spéciaux, était excellente mais tout est trop brouillon, comme si l'auteur avait eu peur d'oublier ses idées et s'était dépêchée de les coucher sur papier, pêle-mêle, en oubliant de leur donner une certaine cohésion!

Une lecture qui aurait pu être géniale mais qui s'est avérée fort décevante.


http://www.editions-baudelaire.com/index.php


http://amzn.to/2gQjrrR

jeudi 1 décembre 2016

Phobos Tome 3 de Victor Dixen

Collection R, 24 novembre 2016 - Grand Format 624 pages
Disponible en eBook

Fin du programme Genesis dans
1 mois...
1 jour...
1 heure...
Ils sont prêts à mentir pour sauver leur peau. 
Ils sont les douze naufragés de Mars. Ils sont aussi les complices d'un effroyable mensonge.
Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre.
Elle est prête à mourir pour sauver le monde. 
Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps ?
Même si le compte à rebours expire, il est trop tard pour renoncer. 
Le troisième tome suffocant du thriller spatial de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l'Imaginaire.

***

Les pionnières de Mars

Les pionniers de Mars 

***

À peine reçu ce troisième (et dernier) volet, que je me jetais dessus comme une affamée. 
Il faut dire aussi que la fin du tome 2 se terminait avec une révélation fracassante sur Marcus, l'un des pionniers. Qui est aussi mon chouchou d'amour 💓 ! Autant vous dire, que j'étais mal, très mal, suite à cette découverte. Mal, confuse et désœuvrée...
Ce dernier opus reprend la où nous l'avions laissé, avec une Léonor hébétée, un Marcus fourvoyé, et un lecteur (moi) de nouveau sous le choc et incrédule

C'est dans une ambiance de plomb que débute ce récit. 
Cela donne immédiatement le ton : nos nerfs vont y passer 😫 !! 

Que dire de cette lecture ? 
- Je n'ai jamais juré autant dans un roman ! 
- J'ai haï puissamment  (au moins une fois) chacun des personnages.
- J'ai eu la rage. Vraiment ! J'ai hurlé, pesté, détesté.
- J'ai maudit 1 255 588 fois l'auteur !! Arggggg...
- Mon cœur (le pauvre 😱) a fait un paquet d'embardées. 
- J'ai été malmenée pendant plus de 600 pages ! 
- J'ai été assaillie par moult sentiments contradictoires. 

Et, putain, que c'était bon !! 

Même si quelques questions restent encore sans réponse, notamment sur le mystérieux Kenji et les ils... ce tome est vraiment l'aboutissement des deux autres. L’apothéose ! 
Après, j'ai l'impression que l'auteur laisse tout de même une porte ouverte pour une suite... À moins que je ne prenne mes rêves pour des réalités ? Possible, oui. J'en veux encore, j'avoue ! 

En bref ? Cela fait quelques heures que j'ai refermé PHOBOS, mais je n'ai toujours pas atterri. Je n'y arrive pas. Je ne veux pas. Je ne peux pas. 
Chapeau bas à l'auteur ! Ce dernier opus est une petite merveille, qui vous mettra les nerfs et vous rendra totalement chèvre (soyez-en sûr !), mais une petite merveille tout de même. 


Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes :

L'affaire de la belle évaporée de J.J. Murphy

éditions Baker Street, 3 novembre 2016, 336 pages, disponible au format papier et format numérique 





31 décembre, New York, à l'époque de la Prohibition.
En compagnie de ses fidèles amis, Woollcott et Benchley, Dorothy Parker fête le nouvel an à l'hôtel Algonquin. La grande star de théâtre et de cinéma, Douglas Fairbanks, y organise une réception dans sa luxueuse suite. Alors que la soirée bat son plein, l'un des invités, le Docteur Hurst, annonce qu'un cas de variole vient d'être détecté, et que l'hôtel est mis en quarantaine. Le cauchemar ne s'arrête pas là : quelques heures après le début des festivités, Bibi Bibelot, l'extravagante vedette de Broadway, est retrouvée sans vie dans un bain de champagne.
Dans une course contre la montre, Dorothy va mener l'enquête, épaulée par Sir Conan Doyle, le célèbre créateur de Sherlock Holmes. Une investigation à huis clos, où personnages réels et fictifs se croisent et se recroisent. D'un étage à l'autre, questions, dilemmes et révélations s'enchaînent et s'entrechoquent, alors que le meurtrier, lui, continue à échapper aux membres du Cercle Vicieux.



Merci à Angélique et aux éditions Baker Street pour ce service presse

Nous sommes le 31 décembre dans les années 20, à l'hôtel Algonquin à New-York. 
S'y trouvent : Dorothy Parker, Benchley, Woollcott, Douglas Fairbanks et son épouse Mary Pickford, Sir Arthur Conan Doyle (créateur de Sherlock Holmes), le docteur Hurst et une flopée d'invités car à cette époque, où la prohibition bat son plein, toutes les occasions sont bonnes pour la contourner et que serait une fête de nouvel an sans alcoool et sans champagne ?
Mais un premier événement va venir perturber tout ce petit monde !
Le docteur Hurst ayant diagnostiqué un cas de variole, l'hôtel est placé en quarantaine.
Alors que tous les invités se réunissent dans la suite des Fairbanks, arrive LA starlette du moment : Bibi Bibelot. Extravagante, extravertie, loin d'être timide, elle n'hésite pas à se promener nue dans la suite et à exiger que l'on remplisse la baignoire de champagne. Baignoire dans laquelle elle se plonge sous l'oeil, plus que ravi, des invités présents.
Minuit sonne et Dorothy fait une macabre découverte : le corps sans vie de Bibi, plongé dans le bain de champagne !
Dorothy va mener l'enquête avec l'aide de Benchley (pour qui elle a un petit faible), de Woollcott qui se considère comme un grand détective mais qui est loin de l'être et de Sir Conan Doyle.
Mais l'affaire s'annonce ardue tant les suspects sont nombreux et les indices forts minces.
Ils n'ont que jusqu'au lendemain matin pour découvrir l'assassin car, une fois la quarantaine terminée et les portes de l'hôtel ré-ouvertes, le meurtrier risque bien de leur échapper.

Que voici une enquête intéressante et originale menée tambour battant par Dorothy Parker, une jeune femme au sens de l'humour aiguisé et dotée d'un sens de l'observation et de déduction qui lui seront bien utiles !
La liste des suspects est longue, ce qui permet à l'auteur de nous mener de l'un à l'autre tout le long du roman et de maintenir le suspense entier. Et lorsque vous pensez avoir identifié le suspect, un autre  se profile à l'horizon.  
L'humour présent dans le roman permet de faire de cette lecture quelque chose de léger, de moins oppressant que les polars plus classiques à l'ambiance plus glauque.
Et ça fait du bien !!
De plus, l'auteur mêle habilement dans le récit des personnages ayant vraiment existés et d'autres totalement fictifs ! A vous de découvrir lesquels !
En bref, une enquête bourrée d'action, de rebondissement, de retournements de situation menée rondement par une équipe improbable ! 
Sherlock Holmes lui-même n'aurait pas fait mieux !



 Format papier
https://editionsbakerstreet.com/2016/09/30/laffaire-de-la-belle-evaporee-j-j-murphy/


 Uniquement numérique
http://amzn.to/2fFqDK8