vendredi 26 mai 2017

Amour tomate [Les miams] de Gally Lauteur

Hachette Romans, 17 mai 2017 - Grand format 106 pages
Disponible en eBook

Qui a écrit ce « je t’aime » dans mon cahier d’anglais ? Est-ce une mauvaise blague de Sandra-populaire ou bien de Ben-la-terreur qui me surnomme « Tomate » ? Et si c’était le beau Michael ? Et c’est quoi cette histoire d’élection des délégués ?
Juliette a douze ans et elle rougit tellement qu’on l’appelle Tomate. Quand on est timide, comment enquêter sur un mystérieux amoureux secret ? Heureusement, il y a ses meilleures copines Émilie et Mounia qui sont là pour l’aider.

Pour Amour tomate, c'est notre timide Juliette qui prend la parole. 
Alors qu'elle est en classe à côté de sa meilleure amie, Emilie, elle découvre dans sa trousse un petit papier avec trois mots écrits dessus. Trois petits mots qui vont la mettre sens dessus dessous et la faire rougir, une fois de plus, comme une tomate. 
"Je t'aime". Qui a bien pu lui écrire cette déclaration ? 
Sûrement un coup de Sandra-Populaire, la garce de l'école qui aime se moquer de Juliette. À moins que ça ne soit Ben-La-Terreur, un garçon de sa classe qui aime l'embêter depuis l'école primaire ? Ou alors, c'est le beau Michael qui fait rêver toutes filles du collège ? 
Qui sait... 
De toute façon Juliette est bien trop introvertie pour découvrir son mystérieux admirateur...

Je vais me répéter dans mes avis, mais cette série est vraiment (vraiment !) super mignonne. C'est le mot qui la décrit à la perfection. 
Cette lecture fraîche, douce et sucrée comme une gourmandise nous replonge dans les amours collèges et nos premiers émois. 
C'est le troisième tome d'affilé que je lis de cette série et je ne me lasse pas. D'ailleurs le petit dernier "Secret soda" est déjà dans mes mains, prêt à être dégusté. 


Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes


jeudi 25 mai 2017

Shadow house T1, La maison des ténèbres de Dan Poblocki

Hachette Romans, 22 mars 2017 - Grand Format 224 pages
Disponible en eBook

Toc-Toc...
Qui est mort ?
Le manoir Larkspur.
Ils sont tous venus y chercher quelque chose.
Pour Poppy, une famille.
Pour Azuma, un pensionnat.
Pour Marcus, une école de musique.
Pour les jumeaux Dash et Dylan, un plateau de tournage.
Mais rien de tout cela ne les attendait.
Le manoir Larkspur n’est pas la maison de leurs rêves.
C’est la prison où leurs pires cauchemars deviennent réalité.
ENTRE DANS LA MAISON DES OMBRES… SI TU L’OSES.

Déjà avant même de parler du contenu de ce roman, arrêtons-nous deux secondes sur l'objet livre. 
C'est ce qui m'a attirée en premier. Car, si ça ne se remarque pas sur l'image ci-dessus, la couverture est absolument sublime et fascinante. Constituée en deux pages, il y a un effet d'optique avec le miroir des plus réussis. 

Puis, en feuilletant cet ouvrage, on est de suite surpris par la qualité de celui-ci, le travail et le soin apporté. Les pages sont assombries par un effet d'encre, pour leur donner un aspect plus vieilli et lugubre, cela met immédiatement  en condition le lecteur. 

Des illustrations enrichissent également le récit. Je ne dirai pas qu'elles sont magnifiques, mais elles correspondent parfaitement à l'ambiance voulue : macabres et glauques. 
Rien qu'en les regardant, un frisson glacé court le long de notre échine. (Je hais les poupées !). 

Donc, avant même de lire ce roman, nous sommes déjà plongés dans cette ambiance anxiogène et oppressante. 

Puis, nous découvrons l'histoire et nos cinq héros :  des enfants âgés de 12 ans environ. 
Poopy Caldwell. Elle vit dans un orphelinat. À chaque fois qu'elle se regarde dans le miroir, elle aperçoit derrière elle, une autre petite fille qui, au fil des années, est devenue son amie...
Marcus Geller. C'est un virtuose de la musique. Il entend perpétuellement des musiques que lui seul peut entendre. Il est comme envoûtée par elles...
Dash et Dylan Wright. Ils sont jumeaux et enfants stars. Ils interprètent tous deux le même rôle pour une série. Dash, c'est le timide introverti, et Dylan, le farceur grande gueule. Mais depuis quelques temps, Dylan est pris de violents maux de têtes et Dash est en proie à de terribles cauchemars... 
Azumi Endo. Depuis la disparition de sa sœur aînée, elle est sujette à des crises de somnambulisme...

Ces 5 enfants ne se connaissent pas et n'ont a priori rien en commun. 
Pourtant, ils vont tous être contactés par un mystérieux Del Laekspur. Ce dernier, par le biais d'une ruse, les appâte et les enfants, n'y voyant que du feu, rejoignent alors le manoir Leakspur. 
Mais une fois parvenus au manoir, ils se retrouvent pris au piège et d'étranges choses se produisent...
Le cauchemar ne fait que commencer...

Ce livre est drôlement bien fichu. Et, s'il cible un public relativement jeune, je peux vous dire que les frissons ne leurs sont pas que réservés ! Certes, je suis une peureuse dans l'âme, mais franchement, c'est tellement bien amené que certaines scènes font froid dans le dos. 
De plus l'intrigue est captivante ! Plus nous progressons dans la lecture, plus nous découvrons les mystères du manoir et de ses occupants, et plus nous sommes envoûtés par cette histoire. 

J'ai été très agréablement surprise. 
Mon seul bémol qui, au final, n'en est pas ! J'ai eu un gros coup de panique en lisant la fin du roman. "Quoi ? C'est tout ? Mais ça ne peut pas se finir comme ça ?", je pensais même qu'il manquait des pages au récit... jusqu'à ce que j'aille sur amazon et découvre qu'il ne s'agit pas d'un one shot (comme je le pensais) mais d'un premier tome, ce qui, bien évidemment, change tout ! 
Donc, maintenant, j'attends la suite de pied ferme. 

En bref ? Une très très belle découverte. 


Follow be back de A.V Geiger

Collection R, 01 juin 2017 - Grand Format 360 pages
Disponible en eBook

Follow me. Love me. Hate me. 
#EricThornObsessed 
Agoraphobe, Tessa Hart ne parle à presque personne au quotidien, exception faite des réseaux sociaux où elle nourrit sa passion pour Eric Thorn, le prodige pop-rock de sa génération. Prenez-la pour une folle si vous voulez, mais il est le seul qui semble la comprendre, alors même qu'ils ne se sont jamais rencontrés...
Pris au piège entre son contrat et des fans envahissants au point de lui faire craindre pour sa vie, Eric se crée un faux compte Twitter pour troller l'un de ses plus gros followers, @Tessa♥Eric. Au lieu de ça, la relation qu'ils tissent sur Twitter dépasse vite tout ce qu'ils auraient pu imaginer. Et lorsque les deux se donnent rendez-vous dans la vraie vie, ce qui aurait pu être la plus belle rencontre de tout les temps vire au cauchemar...

Tessa Hart est une jeune fille de 18 ans atteinte d'agoraphobie. Elle a développé cette phobie suite à un traumatisme survenu l'été dernier, lors d'un stage de photographie. 
Depuis, elle n'est plus jamais sortie de chez elle ni même de sa chambre. Elle a reporté son entrée à la faculté et une psychologue la suit à distance, puisqu'elle est incapable de se rendre à son cabinet. 
Cet enfermement, qui dure depuis maintenant des mois, pèse sur sa relation avec sa mère ainsi que sur celle de son petit ami, Scott, qui commence à perdre patience. 
Sa seule distraction, qui lui permet de "s'évader" un peu de sa chambre, c'est Éric Thorne, un chanteur compositeur de 18 ans, dont Tessa est une des fans numéro un. C'est même devenu une véritable obsession pour elle. Elle écrit des fanfics sur lui et suit ses moindres faits et gestes via les réseaux sociaux. 
Elle a même créé un hashtag sur twitter, #EricThornAccro, qui a fait un incroyable buzz et a été retweeté des milliers de fois. 
Pour sa thérapeute, Tessa projette ses peurs sur Thorne, mais quand Tessa regarde le beau chanteur, elle est persuadée qu'elle ne fait pas que "projeter", elle voit à travers lui et décèle ses peurs. Il est comme elle, elle le sent.

Et, dans un sens elle a raison. Éric est un prodige de la musique. Vraiment doué dans ce qu'il fait, c'est tout naturellement que le succès est venu à lui. Mais depuis, il sent que sa vie  lui échappe et qu'il s'est perdu en chemin. Il n'a plus aucun contrôle sur rien. Son manager, le label, la boite de com,  les fans... ils ont tous la mainmise sur sa vie et lui n'a plus son mot à dire. 
Or, depuis l'assassinat d'un chanteur par une fan psychopathe, Éric ne se sent plus en sécurité. 
Il devient parano et finit même par maudire toutes ces filles hystériques qui lui courent après sans le connaître. 
Voilà pourquoi sur un coup de tête, il crée un faux compte twitter, @EricThorneCr1, et décide d'aller troller une de ses fans les plus actives, Tessa Hart...

Je préfère m'arrêter là pour le résumé, car en dire plus nuirait à votre lecture et au plaisir de la découverte. 
Cette romance est avant tout un thriller psychologique qui nous tient en haleine jusqu'au dénouement. 
Dès les premières lignes, nous sommes happés par une intrigue finement construite qui s'entoure de mystères qui s'épaississent au fil des pages. Plus l'on progresse dans l'histoire et plus on se demande où l'auteure va nous embarquer. Il est impossible d'imaginer quoi que ce soit quant au futur déroulement du récit, on doit juste se laisser guider, car c'est clairement l'auteure qui mène la danse. 
Nous comprenons que ce que l'auteure veut que nous comprenions. C'est elle qui décide "quand, comment, où". Si dans certains thrillers, on peut deviner quelques éléments et rassembler quelques pièces du puzzle afin d'émettre des hypothèses, ici ce n'est pas le cas ! 
Dans une certaine mesure, je trouve que ce roman fait beaucoup penser au style de Cat Clarke. C'est tout aussi troublant et addictif. 

Je me suis donc laissée porter par le récit. Sans savoir réellement si ça me plaisait vraiment ou pas. Ma seule certitude était que j'étais accro et qu'il me fallait le lire au plus vite pour connaître le dénouement. Car c'est une lecture qui dépend beaucoup du final. Soit on fait un "Waouh" d'émerveillement, soit c'est un "Ah" dépité. Du moins, c'est ce que je pensais avant de découvrir les deux dernières pages du récit. Je n'ai pas fait de "waouh" ni de "Ah", mais plus un genre "fnefaknfapihf&ibfib&p" inintelligible, qui pourrait se traduire par "OMG ! C'est quoi ce délire ?!". 
Deux pages. Deux petites pages qui mettent le cerveau en ébullition. 
C'est un énorme cliffhanger venu de nulle part et totalement inattendu qui vient clôturer ce premier tome et nous laisse frustrés au possible ! Donc, vivement la suite !

En bref ? Un premier tome passionnant et hautement addictif qui nous tient en haleine de bout en bout. 


Amitiés mandarine [Les miams] de Gally Lauteur

Hachettes  Roman, 17 mai 2017 - Grand format 112 pages 
Disponible en eBook

Ma meilleure amie Juliette craque pour Michael. Mais moi j’ai l’impression que Michael ne regarde que moi. Ah non ! L’amour je n’en veux pas, surtout si je risque de perdre Juliette. Comment vais-je faire ?
Emilie a douze ans et deux meilleures amies qu’elle adore, une demi-sœur et une famille recomposée. Quand on est persuadé que l’amitié est plus importante que tout, comment accepter les sentiments des autres ? Et si l’amour était aussi sucré qu’une mandarine ?

Dans Amitiés mandarine, Émilie devient la narratrice. 
Comme ses meilleures amies, elle a 12 ans. Mais à la différence de ses copines, l'amour, elle n'en veut pas ! 
Ni pour elle ni pour ses amies. Fille de parents divorcés, elle a mal vécu de devoir partager ses parents avec de nouveaux conjoints. Pour Emilie, l'amour est un ennemi qui la prive de ceux qu'elle aime. 
Alors quand elle voit que sa meilleure amie, Juliette, s'entiche de plus en plus de Michael, un garçon de leur classe, Emilie flippe, ne voulant pas que l'amour piétine leur belle amitié. 
Car pour Emilie, l'amitié y'a que ça de vrai...

Emilie, c'est celle qui joue le rôle de protecteur de la bande. Elle veille farouchement sur ses copines, avec cette peur, toujours profondément ancrée en elle, que leur amitié puisse disparaître et qu'elle se retrouve seule... comme ses parents l'ont abandonnée. 

Avec ce nouveau tome, nous en apprenons plus sur nos héroïnes (et notre héros), les liens qui les unissent, leurs peurs ou petits secrets. 
C'est encore une fois très mignon et très touchant. Et puis, il a y un petit côté addictif également puisque j'enchaîne les tomes avec un plaisir renouvelé à chaque fois. 


Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente

mercredi 24 mai 2017

Résonance [Tome 2] de Erica O'Rourke

Albin Michel Wiz - 5 avril 2017 - Grand Format 490 pages
Disponible en eBook


Si elle veut retrouver celui qu'elle aime, Del devra renoncer à tout ce en quoi elle croit. Simon Lane a disparu, perdu dans une réalité alternative du multivers. Alors que Del rejoint le Conseil, le coeur brisé, les Marcheurs Libres lui proposent une mission de la plus haute importance. Si elle accepte, elle pourrait mettre fin aux violences du Conseil et garder un espoir de retrouver celui qu'elle aime. Mais chaque décision a ses conséquences, et celle de Del pourrait bouleverser l'équilibre déjà précaire du monde qui l'entoure.

Après mon coup de foudre pour le tome 1, c'était avec grande impatience que j'attendais celui-ci. Un an s'est écoulé depuis ma lecture du premier volet, autant dire une éternité pour ma mémoire de poisson rouge. 
Surtout que cette série est très complexe. Il m'a fallu un certain temps avant de me remémorer quelques événements - pourtant majeurs et essentiels -  à l'histoire. 
Heureusement l'univers en lui-même et ses spécificités (il y a un lexique particulier à appréhender) me sont vite revenus en tête et je n'ai pas été aussi perdue que je l'imaginais. 
Bon, il y a bien eu un flottement pendant une bonne centaine de pages (voire plus), mais dans l'ensemble, j'ai trouvé que l'immersion se faisait assez facilement et naturellement. 

Une fois pleinement dans le récit, je me suis laissée porter par l'intrigue qui, au fil des pages, est devenue de plus en plus addictive. 
Encore une fois, Erica O'Rourke a fait mouche ! Et si cette fois-ci ce n'est pas un coup de cœur, ce n'est vraiment qu'en raison de détails minimes, tels que ma vilaine mémoire (d'ailleurs, je conseille de lire les tomes à la chaîne pour éviter de se perdre).
L'univers est tellement riche et fouillé qu'il est parfois difficile de tout saisir. Même en ayant relu plusieurs fois quelques paragraphes, je ne suis pas sûre de les avoir compris. Certaines choses restent donc confuses, mais j'ai capté l'essentiel et c'est bien le plus important. 

Plus nous progressons dans la lecture, plus nous sommes pris par l'action et plus notre cœur bat au rythme des rebondissements qui déferlent inexorablement sans que nous puissions reprendre haleine. 
Cette sensation est très grisante !

Pour ne pas pas spoiler le tome précédent, je ne parlerai pas de la trame ni de son évolution (voir chronique du tome 1), sachez juste que cette série, qui ne ressemble à nulle autre, est palpitante. 
L'auteure nous réserve quelques révélations fracassantes qui bouleversent totalement l'ordre établit, l'histoire prend alors une tournure bien différente que ce que nous imaginions. Cet effet de surprise rend le récit d'autant plus addictif et captivant. 
Tous ces chambardements et ces rebondissements continus, alliés à une intrigue passionnante et des personnages charismatiques donnent un résultat tout simplement génial

En bref ? Je suis super étonnée que cette série n'ait pas plus d'échos à travers la blogo. Elle a tout pour plaire et mérite vraiment sa place dans votre bibliothèque.  Pour les fanas d'univers parallèles, d'action et de romance, foncez, ce roman est fait pour vous. 


Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente


Folie fraise [Les miams] de Gally Lauteur

Hachette Romans, 17 mai 2017 - Grand Format 112 pages
Disponible en eBook

Comment ça : plus de bonbons à la fraise ? Mais j’en ai besoin pour mon contrôle de math, c’est mon sortilège de fée ! Et puis, qui est ce garçon qui a volé le dernier paquet à la supérette et qui s’est moqué de moi ?
Mounia a douze ans, deux meilleures amies et une passion pour la coiffure. Quand on rêve de mettre un peu de magie dans la vie au collège, peut-on aider tout le monde et même rencontrer le prince charmant ?

Les Miams, c'est une petite collection de 4 petits romans, narrant l'histoire de 4 amis âgés entre 12 et 13 ans : Juliette, Emilie, Mounia et  Sohan

Je découvre donc cette série avec "Folie fraise", dont l'héroïne (et la narratrice du roman) est Mounia
Comme ses copines, Juliette et Emilie, elle a 12 ans et est en 5ème. 
Un peu fofolle, très pipelette et un brin superstitieuse, Mounia, notre petite fée, a besoin de ses sortilèges pour réussir les choses importantes qu'elle entreprend, comme passer un examen. Or, aujourd'hui, c'est examen de maths... et de sortilèges, elle n'en a plus ! 
Vite, la voici qui court à la supérette pour se ravitailler en fraises acidulées (oui, ce sont ses sortilèges). Il lui en faut trois exactement pour que cela fonctionne. 
Malheureusement pour elle, alors qu'elle s'apprête à se saisir du dernier paquet, un garçon d'à peu près son âge et plus rapide qu'elle, le lui pique sous le nez ! Et il refuse tout net de lui donner trois pauvres petits bonbons qui pourraient la sauver de son contrôle. 
Remontée contre ce voleur de bonbons, Mounia est bien décidée à le démasquer...

Cette série, aux couvertures très acidulées, est destinée à un jeune public : de 9 à 12 ans. 
La police d'écriture est large et facilite la lecture des plus jeunes. Le vocabulaire est bien adapté et l'histoire, courte, est entraînante et sans temps mort. 
Pour ma fille de 9 ans qui est en plein apprentissage de la lecture en français (c'est sa première année), cela reste encore un peu ardu, mais elle adore déjà. 

Avec mes 40 ans, je ne corresponds pas vraiment à la cible visée, malgré tout, c'est tellement mignon comme récit, que j'ai passé un agréable moment. 
Je ne mets pas de note car je serais incapable d'évaluer ce genre de récit, mais franchement si vous avez des enfants (de préférence des filles !) entre 9 et 12 ans, foncez le leur acheter, elles vont adorer. 



lundi 22 mai 2017

Replica de Lauren Oliver

Editions Hachette romans,22 mars 2017, 480 pages, disponible au format papier et numérique






D’aussi loin qu’elle se souvienne, Gemma a vécu d’hôpital en hôpital. Adolescente solitaire, surprotégée par ses parents à cause de sa santé fragile, sa vie se réduit maintenant à sa maison, son école et ses échanges avec sa seule amie, April. Mais quand elle découvre que le nom de son père est associé au mystérieux institut Haven, qui d’après la rumeur abriterait des expériences scientifiques monstrueuses, Gemma décide de quitter le sanctuaire qu’elle a toujours connu et de se rendre sur l’île d’Haven pour découvrir ce qu’il s’y passe réellement…
Lyra - ou numéro 24 – n’est pas humaine, c’est une reproduction. Pour elle, le monde se limite à Haven, aux savants et infirmières qui s’occupent d’elle. Le jour où l’île devient le théâtre d’une terrible explosion, Lyra s’échappe. À l'extérieur des murs de l'Institut, elle découvre un monde qu'elle n’avait jamais soupçonné et rencontre Gemma. Ensemble, elles essaient de lever le voile sur les mystères de Haven, et les secrets qui leur seront révélés vont changer leur vie pour toujours...


 
Ce roman se présente sous une forme inédite : deux en un ! 

Nous avons, d'une part, le récit narré du point de vue de Gemma et lorsque vous retournez le livre, vous avez l'autre partie, racontée, cette fois par Lyra.
Pour une meilleure compréhension de l'histoire, il vaut mieux commencer la lecture par le récit de Gemma dans lequel nous découvrons, peu à peu, la trame de l'histoire.
Les deux parties commence chacune avec une histoire qui est personnelle à chaque jeune fille, mais dès la rencontre de Lyra et Gemma, nous découvrons les mêmes événements du point de vue de chacune avec des petits détails supplémentaires qui n'apparaissent pas nécessairement de chaque côté.
Je ne vais pas vous en dire plus pour l'intrigue, l'essentiel étant expliqué dans le résumé.

En dire plus équivaudrait à vous dévoiler des éléments top secrets !

Gemma, tout du moins au départ, est une jeune fille timorée, complexée par son surpoids - imaginaire ou pas, j'en suis encore à me poser la question - couvée et surprotégée par ses parents suite à une enfance peuplée de problèmes de santé aussi nombreux que variés.
Elle ne peut rien faire, est la bête noire de l'école et n'a qu'une seule amie : April.
Mais pour une fois dans sa vie, elle passe outre l'interdiction de ses parents et part avec le Pervers, Pete - je vous rassure, il n'a de pervers que le nom - en Floride pour tenter de découvrir LE secret que lui cachent ses parents.
Au fil de l'histoire, elle va s'affirmer, sortir de sa coquille et s'avérer beaucoup plus forte que ce qu'elle-même pensait.
Lyra, numéro 24, vit sur une ile, au coeur de l'institut Haven.
Elle est une replica : une reproduction d'un être humain, un clone !
Du plus loin qu'elle se souvienne, elle n'a jamais été choyée, câlinée, aimée mais examinée, testée, malmenée.
Et le pire de tout est que, pour elle, ces actes font partie de la normalité !
Comme on lui a si souvent répété, elle n'est pas un être humain.
Elle et ses semblables - garçons et filles - ont été conçus pour mourir ! 

Quelle phrase affreuse, quelle résignation dans ces quelques mots !!!

Mais grâce à l'explosion, Lyra va pouvoir se libérer de ce carcan qui l'étouffe, qui étouffe ses sentiments et va pouvoir s'ouvrir au monde extérieur.
Mais n'est-il pas déjà trop tard pour elle ?

J'avoue que j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, l'intrigue ayant mis un peu longtemps avant de vraiment commencer.
Une fois passé les premiers chapitres d'apitoiement sur soi-même de Gemma, l'aventure commence enfin ! 

L'histoire racontée par Lyra m'a davantage intéressée, nous découvrons le calvaire de ces cobayes humains, jeunes, très jeunes, trop jeunes. Certains décédant âgés d'à peine quelques mois suite aux expériences infligées.

Nous découvrons un monde cruel, où l'appât du gain prime avant tout, où ces replicas qui -quoiqu'on en dise - sont pour moi, tout aussi humain qu'un autre enfant, sont ignorés, esseulés, aussi peu considérés que des animaux de laboratoires.

J'ai été bouleversée par le parcours de ces enfants, par la cruauté humaine et par la découverte, pour Lyra, de sentiments comme la joie, l'amitié et l'amour !

En bref, un roman original par sa forme et bouleversant par son contenu !

   


http://www.lecture-academy.com/livre/replica/#.WR8cOtykKUk


http://amzn.to/2r0udVP